Mort de Francis Lai, fidèle de Claude Lelouch et compositeur d'Un homme et une femme

[Url href='https://twitter.com/gehenne']Guillaume Nicolas (@gehenne)[/url]
C’est le maire de Nice, Christian Estrosi qui communiqua l’information. Francis Lai, fidèle compositeur de Claude Lelouch, est mort à l’âge de 86 ans.

Dans l’histoire des musiques de films, il y a des mariages réalisateurs-compositeurs qui traversent le temps. Sergio Leone et Ennio Morricone ; Alfred Hitchcock et Bernard Herrmann ; Tim Burton et Danny Elfman ; Jacques Demy et Michel Legrand ou encore Claude Lelouch et Francis Lai. Ce dernier signa plus de trente partitions pour le cinéaste, une complicité longue d’une cinquantaine d’années qui débuta par le célèbre thème (« bas da ba da ba ») d’Un Homme et une femme, palme d’or en 1966 avec la chanson maintes fois reprises de Nicole Croisille. Le cinéaste et musicien avaient commencé à travailler sur la suite prévue en salle en 2019. Le réalisateur s'est confié ce matin à RTL « On vient de faire notre dernier film ensemble, que je suis en train de monter et c’est peut-être notre plus beau film, je suis triste qu’il n’ait pas eu le temps de le voir. » L'occasion également de rappeler combien le compositeur était important pour lui, le qualifiant de « plus grand mélodiste français » qui a fait battre le coeur de tous ses films.

Avec Francis Lai, c’est tout un pan de la cinéphilie française qui revient en mémoire. En plus de sa fructueuse collaboration avec Lelouch, il écrira des musiques pour Claude Zidi (Les Ripoux et ses suites), Georges Lautner (L’inconnu dans la maison), Philippe de Broca (Les clés du paradis), Bertrand Blier (Trop belle pour toi), Henri Verneuil (Le corps de mon ennemi). En 1970, il remporte l’Oscar de la meilleure musique pour le film Love Story d’Arthur Hiller, dont le thème interprété par Andy Williams (Where do I begin) sera repris par Mireille Mathieu.

Avec son ami parolier Pierre Barouh, grâce à qui il rencontre Claude Lelouch, il composera également de nombreuses chansons, affectionnant particulièrement l’exercice, bien qu’il jugea ne pas en avoir fait suffisamment. Il écrira des musiques pour Edith Piaf, Nicole Croisille, Petula Clark, Philippe Léotard, Fabienne Thibeault, Yves Montand, bien heureux du succès d’A Bicyclette ou Nicole Martin et son célèbre et récompensé Bonjour Tristesse. Son style repose sur des mélodies simples, mariage de piano et d’accordéon, ses instruments fétiches. En 1974, il composera l’habillage musical de la FR3. Son président à l’époque, Claude Contamine, souhaitait apporter une touche cinématographique à la chaîne lancée deux ans plus tôt.

En 2016, le label Play Time (une référence dans les musiques de film et de séries tv) sort un coffret de 7 CD à l’occasion des cinquante ans d’Un Homme et une Femme. L’occasion de se plonger dans les versions intégrales de ses compositions.