Mort pour la France au Mali : Alex Morisse

Ces 13 militaires français sont morts au Mali lors d'une opération contre des groupes djihadistes le 25 novembre. Voici les portraits de ces hommes "morts pour la France" à qui Emmanuel Macron a décerné la Légion d'honneur à titre posthume au cours d'un hommage national.

Il a servi la France pendant plus de dix ans. Le lieutenant Alex Morisse a perdu la vie à 31 ans lundi 25 novembre au Mali lors de la collision d’hélicoptères.

Il faisait partie du 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau. Le soldat s'était tourné vers les hélicoptères dès son engagement dans l'armée en 2011 et avait décroché son brevet de pilote d'hélicoptères appui-destruction. Alex Morisse avait déjà participé à trois missions au Mali en 2017, 2018 et 2019. L’Armée de terre le qualifie de « jeune officier rigoureux et consciencieux en toutes circonstances, il se montre exemplaire et suscite tout naturellement l’adhésion de ses subordonnés. »

Lire aussi: La France rend hommage ce lundi aux 13 soldats morts au Mali

Le lieutenant Alex Morisse était titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafe « Sahel », de la médaille d’argent de la défense nationale et de la médaille de protection militaire du territoire.

Né à Champigny-sur-Marne, Alex Morisse laisse ses deux frères, Antoine et Thibaut. Sur son Instagram, il montrait sa complicité avec ces derniers mais aussi sa passion pour la course et le bodyboard. En octobre dernier, il avait participé à son troisième semi-marathon de Bordeaux, qu’il décrivait comme « un magnifique parcours avec une ambiance exceptionnelle. » Il était pacsé et habitait à Pau.

Le jeune homme sera inhumé au Teich, une commune du Sud-Ouest de la France où il a passé une bonne partie de son enfance et où vivent toujours ses parents. Les obsèques auront lieu en fin de semaine prochaine, après l'hommage national prévu aujourd’hui aux Invalides.


Lire la suite sur Paris Match