Mort de Françoise Hardy : lit médicalisé, fauteuil roulant, perte de poids… ses derniers mois cauchemardesques

Ses obsèques ont rassemblé personnalités et anonymes au cimetière du Père-Lachaise à Paris le 20 juin dernier à l’occasion d’une cérémonie non-religieuse emprunte de chansons et de photos de famille. Françoise Hardy a marqué le patrimoine de la chanson française et restera parmi les plus grandes stars yéyé. Le 11 juin dernier, c’est son fils, Thomas, qui a annoncé son décès à l’âge de 80 ans via son compte Instagram. L’interprète de Message personnel s’est éteinte à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, c’est là qu’elle a subi 55 chimiothérapies depuis 2015, indique le magazine Paris Match qui en dit plus sur les conditions dans lesquelles l’icone des sixties a fini sa vie.

Mort de Françoise Hardy : l’artiste très diminuée physiquement

Depuis 20 ans, Françoise Hardy luttait contre la maladie et avait souffert de deux cancers : un premier du système lymphatique détecté en 2004 et un second du pharynx depuis 2019. Paris Match révèle que cela faisait plusieurs mois déjà qu’elle n'était plus capable de marcher seule. "Elle ne se déplace qu'en fauteuil roulant pour se rendre à ses rendez-vous médicaux", expliquent nos confrères. Alors qu’elle avait perdu 20 kilos, il lui était devenu difficile de s’alimenter correctement. Pour faciliter son quotidien, Françoise Hardy avait également troqué son lit japonais pour un lit médicalisé, installé dans son appartement parisien. C’est là qu’elle recevait (...)

Lire la suite sur Closer

“Peut-être auprès de mes petits-enfants” : ce bon mot de Charles III en plein dîner d’Etat qui a fait sourire William
La marinière, cette pièce incontournable de la garde-robe de Kate Middleton à shopper à petit prix
À quel âge les bébés peuvent se baigner à la piscine ?
Astrologie 2024 : ce qui attend le signe du Capricorne en juillet dans son couple
Hautes-Pyrénées : cette disparition inquiétante bientôt résolue grâce à la trouvaille morbide d’un randonneur ?