Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff: Volodymyr Zelensky rend hommage à notre journaliste tué en Ukraine

Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff: Volodymyr Zelensky rend hommage à notre journaliste tué en Ukraine

Le président ukrainien a adressé sur BFMTV ses "sincères condoléances" à la famille de Frédéric Leclerc-Imhoff.

Le président Volodymyr Zelensky a réagi dans un message vidéo ce lundi à la mort de notre journaliste Frédéric Leclerc-Imhoff, tué en Ukraine dans un bombardement russe.

"Aujourd'hui, dans la région de Louhansk, les occupants ont perturbé l'évacuation de zones de combat, tirant sur une voiture qui allait chercher des civils. Le journaliste français Frédéric Leclerc-Imhoff a été mortellement blessé par un tir", a-t-il expliqué.

Âgé de 32 ans, Frédéric Leclerc-Ihmoff était journaliste reporter d'images pour BFMTV depuis 6 ans. Il couvrait la guerre en Ukraine. Il a été tué par un éclat d'obus ce lundi alors qu'il suivait une opération humanitaire dans un camion blindé sur la route de Lyssytchansk dans la région de Severodonetsk.

"J'adresse mes sincères condoléances à la famille de Frédéric", a également indiqué Volodymyr Zelensky dans ce même message, ajoutant que Frédéric Leclerc-Imhoff est le 32e membre de la presse à être tué depuis le 24 février.

"Il y a un peu plus d'un mois j'ai donné une interview à [BFMTV]", a rappelé Volodymyr Zelensky, précisant que "c'était [sa] première grande interview avec un média français". Il avait notamment estimé à cette occasion que l'invasion russe n'était plus une guerre, "mais une action terroriste".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - À l'aide de sa caméra, Frédéric Leclerc-Imhoff racontait la réalité de la guerre en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles