Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff : le corps du journaliste tué en Ukraine rapatrié en France

Ce jeudi 9 juin 2022, le corps de Frédéric Leclerc-Imhoff, tué en Ukraine à l'âge de 32 ans, le 30 mai dernier, a été rapatrié en France. Il est arrivé dans la nuit de mercredi à jeudi, et a été accueilli par les membres de la famille du journaliste, à l'aéroport du Bourget. Étaient également présents des proches et la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak ainsi que Marc-Olivier Fogiel le directeur général de BFMTV, comme rapporté par l'AFP. Il y a eu un moment de recueillement, devant son cercueil drapé de noir, sur le tarmac de l'aéroport, où le corps a été rapatrié vers "un peu plus de 3h00" du matin, selon les précisions des journalistes de BFMTV, ses confrères.

Ce mercredi 8 juin déjà en fin de matinée, ses collègues de BFMTV avaient observé une minute de silence, en sa mémoire. Un autre hommage lui sera également rendu vendredi 10 juin, place de la République (Xe arrondissement de Paris), à l'appel de Reporters sans frontières (RSF) notamment. Y sont attendus sa famille, ses amis et ses collègues. Si le corps de Frédéric Leclerc-Imhoff a été rapatrié ce jour, les deux personnes avec lesquelles il faisait équipe en Ukraine, le reporter Maxime Brandstaetter et la journaliste-traductrice ukrainienne Oksana Leuta, sont rentrés en France le 3 juin dernier. On imagine que le compagnon de Frédéric Leclerc-Imhoff, Sam, qui lui a rendu un hommage déchirant, sera lui aussi présent.

Le déchirant...

Lire la suite


À lire aussi

Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste tué en Ukraine : la première réaction de sa maman révélée
Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff : qui était le journaliste de BFMTV tué en Ukraine ?
"Vous cherchez lâchement à vous dédouaner" : La mère du journaliste tué en Ukraine écoeurée par les accusations des Russes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles