Mort d'une femme en Seine-et-Marne : le Samu mis en cause, une instruction ouverte

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Un juge d'instruction a été chargé d'enquêter sur les causes de la mort d'une femme en 2020 à Reuil-en-Brie (Seine-et-Marne) dont la famille accuse le Samu de négligences, a indiqué le parquet de Meaux. Ce magistrat chargé de l'instruction a été saisi le 10 juin, a précisé jeudi une source proche du dossier.

"Mais putain, parlez dans le téléphone !"

Le 21 août 2020, vers 3h30 du matin, Yolande Gabriel, une retraitée martiniquaise de 65 ans, est invitée à quitter le service des urgences de l'hôpital de Meaux pour regagner son domicile. Depuis quelques semaines, la santé de cette ancienne aide-soignante s'est dégradée, les passages à l'hôpital se sont enchaînés et on lui a diagnostiqué une myocardite, une inflammation du muscle cardiaque.

 

LIRE AUSSI - Elle meurt après 5 appels et une heure à attendre le Samu, sa fille porte plainte

Quelques heures après son retour à domicile, vers 7h30, elle appelle le Samu pour signaler la reprise des douleurs thoraciques et une gêne respiratoire. Au téléphone, le médecin régulateur parle d'abord calmement avec elle des symptômes avant de se montrer agacé, selon les enregistrements audios révélés par Mediapart.

"Madame, faut vous calmer, vous n'avez pas 36.000 médicaments à prendre. Et vous ne savez pas quels médicaments vous prenez ?", demande le médecin, à la patiente qui peine à s'exprimer et semble en souffrance. "Mais putain, parlez dans le téléphone !", lance-t-il, exaspéré. Le médecin décide l'envoi d'une ambulance au domicile fa...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles