Mort d'un des jumeaux siamois yéménites séparés par des médecins saoudiens

Une équipe de cinq chirurgiens séparant des siamois. PHOTO D'ILLUSTRATION - Martin Bureau - AFP
Une équipe de cinq chirurgiens séparant des siamois. PHOTO D'ILLUSTRATION - Martin Bureau - AFP

876450610001_6306263936112

Un des jumeaux siamois originaires du Yémen, pays déchiré depuis plus de sept ans par la guerre, que des médecins saoudiens ont séparé après une opération "compliquée" de 15 heures est mort, ont rapporté lundi des médias d'Etat saoudiens.

Les deux garçons de 19 mois, Youssef et Yassine, étaient "reliés par plusieurs organes", et pas moins de 24 médecins ont participé à l'opération de séparation, avait indiqué en milieu de journée l'agence de presse officielle SPA. Dans la soirée, SPA a annoncé que l'un des jumeaux avait succombé d'un arrêt cardiaque.

Les médecins "ont fait face à des défis et des difficultés importants lors du processus de séparation, qui ont laissé (le bébé) dans un état critique après l'opération", a précisé l'agence, ajoutant que le survivant était dans un état stable.

Une intervention chirurgicale "en quatre phases"

SPA avait expliqué que les médecins du Centre d'aide humanitaire et de secours Roi Salmane ont effectué cette intervention chirurgicale "en quatre phases" pour séparer les jumeaux, la décrivant comme "l'une des plus compliquées" qu'ils aient réalisées.

Ce centre médical géré par l'Etat saoudien vante régulièrement son aide humanitaire au Yémen comme preuve de l'engagement de Ryad à soulager les souffrances dans ce pays.

La semaine dernière, le roi Salmane d'Arabie saoudite a ordonné le transfert à Ryad de jumelles siamoises yéménites, Mawaddah et Rahmah, "afin de procéder à des examens médicaux et de vérifier la possibilité" d'une séparation, selon SPA. Le roi "attache une grande importance au programme saoudien pour les jumeaux siamois", ajoute l'agence d'Etat.

En juillet, des médecins saoudiens ont séparé des bébés siamois, affirmant alors qu'il s'agissait de leur 50e opération de ce type réussie. La guerre au Yémen oppose depuis 2014 le pouvoir, appuyé depuis 2015 par une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran. Ce conflit a fait des centaines de milliers de morts et poussé le pays le plus pauvre de la péninsule arabique au bord de la famine.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles