Mort d'un haut responsable jihadiste au Mali : "On peut être fier de notre armée", salue un député, ancien membre des forces spéciales

franceinfo
·1 min de lecture

La France a annoncé vendredi 13 novembre la mort au Mali de Bah Ag Moussa, un cadre opérationnel jihadiste de tout premier plan lié à Al-Qaïda, dont le nom était associé ces dernières années à de nombreuses attaques dans la région. Le "chef militaire" du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) a été "neutralisé" par la force Barkhane.

>> Mort d'un haut responsable jihadiste au Mali : "C'est un coup symbolique car c'était une figure importante et respectée", analyse un journaliste.

"On peut être fier de notre armée qui arrive à avoir de nombreux résultats depuis un certain temps", a réagi ce vendredi sur franceinfo Jean-Michel Jacques, député LREM du Morbihan, ancien militaire membre des forces spéciales, vice-président de la Commission de la défense nationale et des forces armées.

franceinfo : La mort de Bah Ag Moussa est-elle un succès ?

Jean-Michel Jacques : C'est une belle opération. On est sur une opération complexe et on peut être fier de notre armée qui arrive à avoir de nombreux résultats depuis un certain temps.

Cela fragilise-t-il vraiment les groupes jihadistes ?

Cela déstructure. On voit bien que la cible était quelqu'un en responsabilité dans les groupes armés terroristes. Dès l'instant où on les déstructure dans leur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi