Mort d'Olympia Dukakis, vue dans Éclair de lune, Les Chroniques de San Francisco ou encore Potins de femmes

·1 min de lecture

Second rôle mémorable dans Éclair de lune (1988), aux côtés de Cher et Nicolas Cage, l’actrice Olympia Dukakis est décédée le 1er mai à l’âge de 89 ans. C’est son frère, Apollo Dukakis, qui a annoncé la triste nouvelle sur son compte Facebook. "Ma sœur bien-aimée, Olympia Dukakis, est décédée ce matin à New York", écrit-il. "Sa santé était défaillante depuis de nombreux mois. Mais elle est enfin en paix et avec son compagnon, Louis [Zorich, acteur également, et décédé en 2018, ndlr]".

Habituée des plateaux de tournage comme des planches de théâtre, Olympia Dukakis a joué dans plus de 120 pièces tout au long de sa carrière, ainsi qu’une soixantaine de longs-métrages. C’est pour son rôle de Rose Castorini (la mère du personnage de Cher) dans Éclair de lune, de Norman Jewison, qu’elle a remporté les plus prestigieuses récompenses de la profession : un Golden Globe et un Oscar du meilleur second rôle.

Et ce n’est pas le seul film à succès dans lequel on a pu voir Olympia Dukakis. La regrettée actrice figure en effet au générique d’Allô maman, ici bébé (1989) d’Amy Heckerling, de Potins de femmes (1989) d’Herbert Ross, Loin d’elle (2006) de Sarah Polley ou encore le biopic Infiltrator (2016) de Brad Furman.

L’actrice était aussi un visage bien connu des téléspectateurs. Olympia Dukakis a en effet été nommée aux Emmy Awards à trois reprises pour son rôle de Katherine Campbell dans Lucky Day (1991), Les Chroniques de San Francisco (1998) et les mini-séries Jeanne d'Arc (1999) et Sinatra (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Programme TV : les meilleurs films à voir ce dimanche 2 mai sur les chaînes gratuites
Les nouveaux mutants (Canal+ Cinéma) : Mirage, Wolfsbane, Magik, Cannonball, Sunspot... Qui sont les héros du film dérivé de l'univers X-Men ?
Programmes TV : voici les films inédits diffusés à la télé du 1er au 7 mai sur les chaînes gratuites
Braquage final (Canal+) : Un film de casse inédit dans l'esprit de La Casa de Papel
Et si la saga Indiana Jones n’était en réalité que le fruit des rêves d'un certain Han Solo ? Découvrez notre vidéo Théories de fans