Mort de Diego Maradona : les causes enfin révélées...

·1 min de lecture

Le mystère s’épaissit autour de la disparition de Diego Maradona. Très attendues, les conclusions des examens pratiqués sur le corps du "Pibe de oro" ("le gamin en or") ont été rendues publiques par l'agence Télam : le footballeur argentin, mort le 25 novembre à 60 ans, n’a pas perdu la vie à cause d’une overdose de drogues ou en raison d’un excès d’alcool. Il est mort d'un "œdème pulmonaire aigu secondaire à une insuffisance cardiaque chronique exacerbée". Les seules traces de substances décelées proviennent de médicaments pour soigner les troubles psychiques, dont la dépression ou l’anxiété. En d'autres termes : il n'a pas reçu de traitement approprié pour soigner ce trouble cardiaque.

Ces informations ne sont pas anodines : le doute plane toujours sur les circonstances exactes de la mort de l’idole du foot, qui a probablement perdu la vie dans son sommeil. Son médecin personnel, Leopoldo Luque, est actuellement poursuivi pour homicide involontaire. En cause : une possible négligence des médecins censés veiller sur son état de santé, alors que Diego Maradona venait de subir une opération du cerveau le 3 novembre en raison d’un hématome. Le médecin avait d'ailleurs publié une photo de l'Argentin, avec un pansement sur la tête dans son lit d'hôpital, le 11 novembre, ce qui avait provoqué une onde de choc. L’absence de défibrillateur au domicile du défunt et d’une ambulance prête à partir en cas d’urgence est également pointée du doigt. Autre zone d’ombre : une infirmière a indiqué (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Melania Trump pingre et sans cœur avec son styliste : de nouvelles accusations déshonorantes
Le mannequin Stella Tennant est mort "subitement" à 50 ans
Emmanuel Macron positif au Covid-19 : son état de santé s'améliore
"Mère fouettarde" : Ségolène Royal se livre sur les attaques sexistes
Claude Brasseur "parfois malheureux" : Nathalie Baye évoque de durs souvenirs