Mort d'Idriss Déby au Tchad : l'opposition dénonce "un coup d'État institutionnel"

Le fils d'Idriss Déby a pris le 21 avril au Tchad les fonctions de président et de commandant en chef des armées alors que des rebelles menacent de marcher sur N'Djamena et que l'opposition dénonce un coup d'Etat, plongeant le pays dans la plus grande incertitude. Le correspondant France 24, Mamadou Djimtebaye fait le point sur la situation depuis N'Djamena.