Mort de Diana : la réaction désespérée de Charles à l’hôpital

·2 min de lecture

Le choc a été brutal. La Mercedes noire qui roulait à vive allure ce 31 août 1997 a violemment percuté le 13ème pilier, situé sous le pont de l'Alma. A bord du luxueux bolide, dont l'avant n'est plus que tôles froissées : quatre personnes. Henri Paul, le conducteur, mort sur le coup. Dodi Al-Fayed, fils d'un milliardaire égyptien perd également rapidement la vie. Trevor Rees-Jones, dont la profession est garde du corps sera le seul survivant. Au moment de l'accident, la princesse Lady Diana, la plus connue des quatre passagers, se trouve entre la vie et la mort.

La première voiture du SAMU arrive six minutes après l'accident. Il faut faire vite. Il faut sortir la princesse Diana de la carcasse encore fumante. Les paparazzis autour s'agitent. Des photos sordides seront prises à cet instant mais ne seront jamais publiées. La princesse est emmenée d'urgence à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. La voiture doit réduire son allure pour ne pas aggraver son état de santé particulièrement fragile. Mais la princesse est victime d'un premier arrêt cardiaque vers le pont d'Austerlitz...

Au Royaume-Uni, le coup téléphone, strident, déchire la nuit. Le prince Charles est le premier informé du drame. Il est en état de choc. S'ensuit une vive dispute avec sa mère, la reine, informée du drame. L'héritier du trône souhaite utiliser l'avion royal pour rapatrier le corps de son ex-femme. Après d'âpres négociations, il obtiendra gain de cause. Arrivé à Paris aussi vie que possible, il se rend immédiatement

Retrouvez cet article sur GALA

Heather Locklear : drogue, alcool, hôpital psychiatrique... Sa descente aux enfers
Xavier Dupont de Ligonnès : nouvelles révélations sur son couple qui battait de l’aile
Le roi de Thaïlande a (provisoirement) quitté son harem en Allemagne
Jacques Chirac : la perte de sa fille Laurence, “le drame de sa vie”
Le saviez-vous ? Le compagnon de Laura Smet a demandé sa main à Johnny Hallyday avant sa mort