Mort du dessinateur George Pérez, figure des héros Marvel et DC

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le dessinateur George Pérez en 2019 - Gabriel Olsen - AFP
Le dessinateur George Pérez en 2019 - Gabriel Olsen - AFP

Le dessinateur américain George Pérez, figure des comics de super-héros Marvel et DC, est mort à l'âge de 67 ans d'un cancer du pancréas, a annoncé samedi son entourage.

"George est parti hier [vendredi, NDLR] paisiblement, chez lui, avec à ses côtés celle qui était sa femme depuis 490 mois et sa famille", a écrit sur la page Facebook de l'artiste l'une de ses amies proches, Constance Eza.

Originaire du Bronx, George Pérez commence à dessiner à 5 ans. Il débute chez Marvel en 1973, à 19 ans et travaille sur les Avengers, les Fantastic 4 et imagine avec le scénariste Bill Mantlo le premier héros portoricain, White Tiger.

Style impressionnant

George Pérez impressionne alors les lecteurs avec son style extrêmement méticuleux et détaillé, et sa capacité à dessiner une multitude de personnages dans une même case tout en préservant la personnalité de chacun.

En 1980, Pérez est débauché par les éditions DC, grand concurrent de Marvel, pour lesquelles il collabore sur les Jeunes Titans (The New Teen Titans). Son arc narratif, écrit par Marv Wolfman, rencontre un immense succès.

En 1985, il dessine Crisis on Infinite Earths, sur un scénario de Marv Wolfman. Une mini-série en douze épisodes conçue pour le cinquantième anniversaire de DC Comics, avec des morts inattendues, qui rebattent les cartes de l'univers.

La couverture de l'issue 7 de Crisis on Infinite Earths, où un Superman en pleurs tient dans ses bras le corps sans vie de sa cousine Kara Zor-El est l'une des plus célèbres couvertures de comics de l'histoire - et une des plus imitées.

Réinventer Wonder Woman

Fort de ce succès, George Pérez contribue à relancer Wonder Woman en 1987. Associé à Len Wein et Bruce Patterson, il réinvente le personnage imaginé en 1941 par William Moulton Marston - son travail servira de modèle aux films récents avec Gal Gadot.

Devenu le spécialiste des crossovers, il alterne à partir des années 1990 entre DC et Marvel et co-signe notamment avec Ron Lim et Jim Starlin The Infinity Gauntlet (1991), qui a servi d'inspiration à Infinity War et Endgame.

On lui doit aussi la mini-série Hulk Futur Imperfect (1992), sur un scénario de Peter David, où Hulk affronte dans un futur apocalyptique une version âgée et folle d'elle-même.

"Ses contributions ont été déterminantes pour faire avancer et réinventer la longue et riche histoire de DC", a salué l'éditeur sur Twitter. "Notre famille chez Marvel pleure sa perte", a réagi son concurrent, soulignant l'importance de son travail "à travers tous les comics".

George Pérez avait annoncé prendre sa retraite en 2019 en raison de problèmes de santé. Sa disparition survient une semaine après celle de Neal Adams, autre immense dessinateur de DC Comics, qui a contribué à révolutionner Batman.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles