Mort d'Emmanuelle Ajon : elle s'est mariée quelques mois avant sa mort

·1 min de lecture

Emmanuelle Ajon avait tout pour être heureuse, mais le destin en a décidé autrement. Ce mardi 15 décembre, la mort a emporté la vice-présidente du Département de la Gironde et adjointe à la mairie de Bordeaux à l'âge de 49 ans, a révélé 20 Minutes, relayant un communiqué de presse. Sa mentor, Michèle Delaunay, a expliqué qu'elle souffrait "d’une maladie d’évolution très rapide et incontrôlable". C'est une annonce particulièrement douloureuse pour les proches de la femme politique, qui s'était mariée seulement cinq mois avant son décès, avec un certain Arnaud Blondel.

Le samedi 4 juillet, c'est une union particulière qui avait été célébrée à l'hôtel de ville de Bordeaux, rapportait Sud Ouest. En effet, Emmanuelle Ajon avait été mariée par le maire de la ville, dont elle s'apprêtait à devenir le bras droit en tant que chargée du logement et de l'habitat. Il s'agissait de la première cérémonie de Pierre Hurmic en tant qu'édile, précisaient nos confrères. Une aubaine, d'autant plus que les noces, initialement prévues au printemps, avaient été reportées en raison de l'épidémie de Covid-19. Lors de cet événement qui rassemblait une trentaine de personnes dans la plus stricte intimité, le maire écologiste, élu à l’issue du second tour des municipales, s'était amusé de la situation. "Je vais souvent vous l'emprunter. Et cela commence dès ce dimanche, pour le premier séminaire de la majorité municipale", avait-il lancé, pour taquiner l'époux de sa future adjointe.

Ce jour-là, l'ex-députée (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Olivier Véran (enfin) de retour à l'Assemblée après sa grosse colère
Lana del Rey fiancée : qui est son compagnon ?
Michele Rubirola : la "maladie qu'elle n'a jamais nommée" en question
Elsa Lunghini émancipée dès ses 17 ans : ce qui a motivé sa demande
PHOTO - Charlène de Monaco et sa fille Gabriella réunies pour un baptême très spécial