Mort d'Elizabeth II : quel est le nouvel ordre de succession ?

La Grande-Bretagne est en deuil. Après plus de sept décennies assise sur le trône, Elizabeth II est décédée ce jeudi 8 septembre 2022, à l'âge de 96 ans. Après avoir été suspendu à son état de santé préoccupant depuis de nombreux mois, le peuple britannique est entré dans une longue période de deuil. Mais, évidemment, le trône ne peut pas être laissé vide au palais de Buckingham. Et n'importe qui n'est pas autorisé à prendre la succession d'Elizabeth II. Découvrez l'ordre officiel selon la dernière règle entrée en vigueur.

La succession du trône britannique a toujours dépendu de l'Acte d'union de 1800. Depuis, les règles ont évolué au fil du temps afin de se remettre régulièrement au goût du jour. La dernière modification remonte à l'année 2013, pour une entrée en vigueur en 2015. Avant cette dernière (et importante) retouche, les hommes avaient la priorité sur les femmes pour accéder au trône d'Angleterre. Mais, depuis, l'ordre de succession est fixé par une stricte primogéniture. A comprendre que seul l'ordre de naissance est désormais pris en compte. C'est donc l'enfant le plus âgé de la personne contrainte de laisser le trône qui en devient l'héritier légitime, sans distinction de sexe.

Le Prince Charles est l'héritier légitime au trône d'Angleterre

Ce n'est une surprise pour personne : c'est le prince Charles qui doit succéder à la reine Elizabeth II. Ce dernier est son premier enfant, qu'elle a eu avec le défunt Prince (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mort d'Elizabeth II : pourquoi les enfants de Meghan et Harry font officiellement leur entrée dans la famille royale ?
Prince Harry abattu : découvrez les images de son arrivée à Balmoral après la mort de la Reine
Mort d'Elizabeth II : Camilla Parker Bowles devient-elle reine d'Angleterre ?
Meghan Markle : pourquoi elle a choisi de ne pas se rendre à Balmoral au chevet de la Reine
Mort d'Elizabeth II : tout savoir sur le rapatriement en urgence de son corps à Londres