Mort d'Elizabeth II: la fortune que la reine lègue en héritage à Charles III

La Reine Elizabeth II et son fils, le prince Charles, le 14 octobre 2019 - TOBY MELVILLE / POOL / AFP
La Reine Elizabeth II et son fils, le prince Charles, le 14 octobre 2019 - TOBY MELVILLE / POOL / AFP

Le roi Charles III n'a pas hérité que du trône à la mort de sa mère, la reine Elizabeth II, qui possédait une fortune personnelle colossale et surtout très diversifiée.

D'abord, le nouveau souverain va jouir des biens qui appartiennent directement à la Couronne britannique. On parle notamment du palais de Buckingham, des dizaines de milliers de bijoux, de 200.000 œuvres d’art… Le tout a été estimé par le magazine Forbes à 28 milliards d’euros.

Concernant la fortune personnelle d'Elizabeth II, estimée il y a quelques mois à 430 millions d'euros par le Sunday Times, une partie va également être transmise à Charles III, en fonction de ce qu'indique le testament de la reine défunte. Impossible donc d'estimer précisément le montant récupéré par le nouveau souverain, puisque le document restera dans le domaine privé.

En effet, contrairement aux autres Britanniques, la famille royale n'a pas à rendre public le testament. Elle est également exemptée de droits de succession.

Des châteaux à travers le pays

Concernant les propriétés privées, il y a par exemple, le château de Balmoral en Écosse, la résidence où la reine s’est éteinte ce jeudi. Il s'agit d'un château du XIXème siècle, situé dans un domaine de 20.000 hectares. Il est estimé à 200 millions d'euros.

Parmi les résidences, il y a également le château de Sandrigham, dans l'est de l'Angleterre, où la famille royale a l’habitude de fêter Noël. Sa valeur est estimée à environ 150 millions d'euros.

Terres agricoles, timbres, chevaux...

Dans la fortune personnelle de la reine Elizabeth II, il y a également des dizaines de milliers d’hectares agricoles et d’autres biens immobiliers qui rapportent gros chaque année: 24 millions de livres en 2021.

Autre aspect intéressant de l’héritage, une collection hallucinante de timbres, déjà léguée à Elizabeth II par son grand-père George V. Et le montant de cette collection donne le tournis: près de 100 millions d’euros.
Charles III hérite aussi des chevaux de la reine, une écurie de chevaux de courses très prospère qui rapporte plusieurs millions d’euros chaque année.

Article original publié sur BFMTV.com