Mort d'Elisa Pilarski: l'avocate de la famille dénonce une "conférence de presse à la limite de la décence"

Cyrielle Cabot
·1 min de lecture
Cathy Richard, l'avocate de la famille d'Elisa Pilarski - BFMTV
Cathy Richard, l'avocate de la famille d'Elisa Pilarski - BFMTV

"Curtis est innocent. Il n'aurait jamais tué Elisa": le compagnon d'Elisa Pilarski, Christophe Ullul, a pris ce mardi la défense de son chien, pourtant désigné par des tests ADN comme étant responsable de la mort de la jeune femme enceinte en 2019. Une conférence de presse jugée "indécente" par Cathy Richard, l'avocate de la famille de la victime.

"Cette conférence de presse est à la limite de la décence", a-t-elle jugé sur notre antenne. "Elle est même indécente. Si Christophe Ullul a des choses à dire, il devrait le dire au juge."

"Il ne sait pas non plus s'arrêter quand il mord"

Lors de cette conférence de presse, Christophe Ullul et son avocat Me Alexandre Novion ont défendu le chien Curtis "au nom de la vérité", critiquant les rapports d'expertises le désignant comme coupable de la mort d'Elisa Pilarski et réclamant un "complément d'expertise, voire une contre-expertise" sur l'ADN.

"Aujourd'hui, on n'a qu'un coupable, c'est mon chien", a déploré Christophe Ullul, "pour moi c'est impossible". "Curtis n'a jamais été méchant, il aimait Elisa, il n'était pas agressif", a-t-il insisté, assurant même que la jeune femme "avait une fusion avec lui parce qu'elle était tombée amoureuse".

"Il vient dire que Curtis n'est pas agressif. Les experts sont d'accord, Curtis n'est pas agressif", rétorque Cathy Richard. "Mais il ne sait pas non plus s'arrêter quand il mord et ce jour-là, il a entendu des aboiements, et tout semble dire qu'il a vrillé."

Et pour l'avocate, de déplorer: "il ne fait pas une contre-attaque judicaire, c'est une contre-attaque médiatique."

Article original publié sur BFMTV.com