Mort d'Elisa Pilarski: le comportement de son chien Curtis sème le trouble

1 / 2

Mort d'Elisa Pilarski: le comportement de son chien Curtis sème le trouble

Alors que les résultats des tests ADN réalisés sur les 67 chiens présents le 16 novembre dans la forêt de Retz devraient être connus dans les prochaines semaines, de nouveaux éléments viennent troubler l'enquête sur la mort d'Elisa Pilarski. D'après les informations du Parisien, Curtis, le chien que la jeune femme promenait le jour de l'accident, aurait en effet présenté un comportement suspect le soir-même et les jours suivant le drame.

Le 16 novembre dans la soirée, alors que le compagnon d'Elisa, Christophe Ellul, était à la gendarmerie en compagnie de son chien, ce dernier l'aurait subitement mordu à la jambe, avant d'être placé par "réquisition judiciaire" dans un refuge de la Fondation Clara à Beauvais, dans l'Oise. Là-bas, quatre jours plus tard, Curtis s'en serait pris à une bénévole qui l'accompagnait chez le vétérinaire.

"Il m'a sauté dessus au niveau de la poitrine. Je le repousse et c'est à ce moment qu'il m'attaque au niveau de la jambe et ne veut pas me lâcher. Je ne sais pas combien de temps ça a duré. La seule chose dont je me souvienne, c'est d'avoir hurlé et de m'être dit qu'il allait me tuer", a confié la jeune femme au Parisien.

"C'était extrêmement violent. Car, à aucun moment, le chien n'a montré de signes qu'il allait attaquer. Il a fallu que tous ceux présents à ce moment-là fassent des pieds et des mains pour qu'il lâche prise. Et très rapidement, il est redevenu comme si de rien n'était", a...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi