Mort d'Axel Kahn : "Il fait partie des personnes qui élèvent l'Homme", juge Didier Sicard

·1 min de lecture

Après avoir lutté contre un cancer et raconté sans fard l'approche de la mort, le médecin généticien et essayiste Axel Kahn est décédé mardi à l'âge de 76 ans, a annoncé la Ligue contre le cancer, dont il était l'emblématique président. Invité d'Europe Soir mardi, Didier Sicard, ancien président du Comité consultatif national d'éthique de 1999 à 2008, lui a rendu hommage. Il est notamment revenu sur l'homme qu'il était et sur ses engagements tout au long de sa vie.

"Un modèle et une lumière"

"Il fait partie des personnages dont on sait qu'ils ne vont jamais trahir ni faillir. Et c'est cette droiture de l'esprit qui me semble le caractériser le mieux", a-t-il affirmé. C'était exactement l'opposé du tricheur et de quelqu'un qui utilise sa popularité à des fins personnelles (...) Il fait partie de ces personnes qui élèvent l'Homme".

>> Retrouvez toutes les interviews en replay et en podcast ici

Pour Didier Sicard, Axel Kahn laissera en effet une trace indélébile dans l'Histoire. "Il fait partie des personnes dont on se souviendra, comme Socrate. Donc comme quelqu'un qui a été un modèle et une lumière, a-t-il poursuivi. Il voulait que sa parole éclaire le monde. Et il avait une parole très rigoureuse, ces mots me fascinaient".

 

Né le 5 septembre 1944 en Touraine, docteur en médecine et docteur en sciences, Axel Kahn a été directeur de recherche à l'Inserm, directeur de l'Institut Cochin (2002-2007), président de l'université Paris Descartes (2007-2011) et président de la Lig...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles