Mort d'Antoine Alléno : son père Yannick ému par le bel hommage de Nicola Sirkis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Grand moment d'émotion ce samedi 21 mai au Stade de France au gigantesque concert de Nicola Sirkis pour les 40 ans du groupe Indochine lorsque ce dernier a dédié une chanson aux "disparus". Un geste qui a touché en plein coeur Yannick Alléno, endeuillé de son fils Antoine, renversé et tué par un chauffard le 9 mai dernier.

C'était l'un des grands rendez-vous de ce week end, le show événement de Nicola Sirkis devant 97 000 personnes. Malgré la joie et l'euphorie des spectateurs venus écouter leur idole et célébrer l'anniversaire du groupe culte, Nicola Sirkis n'a pas manqué d'avoir une pensée pour ceux qui n'ont pas pu être là, les proches décédés, lui, qui a perdu son frère Stéphane en 1999. "On aura une pensée pour tous nos disparus. Des proches, des amis, des frères et des pères" a lâché l'interprète de J'ai demandé à la lune au micro.

Une séquence partagée par le cuisinier Yannick Alléno sur son compte Instagram en remerciant chaleureusement le chanteur pour cette initiative. "Merci Nicola" a commenté celui qui s'est fait connaître dans Top chef, suivi du hashtag "Antoine Alléno", son fils tragiquement tué à l'âge de 24 ans.

Encore bouleversé par la nouvelle, le restaurateur n'a pas pu assister au show, mais a précisé qu'il y était "avec le...

Lire la suite

À lire aussi

Mort d'Antoine Alléno : Thierry Marx, ému aux larmes, livre un hommage poignant
Mort d'Antoine Alléno à 24 ans : il était en couple avec Anja, son père le révèle dans un message
Mort d'Antoine Alléno : Hommage bouleversant de son père Yannick Alléno, la veille des obsèques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles