Mort d'Antoine Alléno à 24 ans : sa compagne "sans statut légal", Yannick Alléno lui vient en aide

BestImage, Erez Lichtfeld
BestImage, Erez Lichtfeld

Quatre mois après la mort brutale de son fils, Yannick Alléno accorde une longue interview au Journal du dimanche. Entouré de son ex-femme Isabelle et de leur fils Thomas, le chef multi-étoilé de 53 ans se mobilise pour les familles endeuillées, celles et ceux qui ont perdu un proche jeune, victime de violence.

Le 8 mai dernier, la famille Alléno a eu la douleur de perdre Antoine, jeune chef prodigieux de 24 ans qui a été percuté alors qu'il était à l'arrêt sur son scooter en plein Paris. Un chauffard ivre, récidiviste, l'a fauché, alors qu'il venait de voler une Audi RS6. Ce dernier a depuis été mis en examen pour homicide et blessures aggravées involontaires et placé en détention provisoire. Choqué par ce qu'il a vécu, une nuit horrible à l'hôpital, déshumanisée, qu'il raconte en détails aujourd'hui au JDD, Yannick Alléno dénonce un système froid, où certains proches des victimes ne sont pas considérés.

Lorsqu'Antoine est brutalement décédé cette nuit du 8 mai, alors qu'il rentrait de son restaurant Burger Père & Fils situé dans le 7e arrondissement de Paris, il allait très probablement retrouvé celle qui partageait sa vie depuis plusieurs années. Une jeune femme prénommée Anja... Malgré le sérieux et la longévité de leur relation, cette dernière n'est pas considérée comme faisant partie de la famille d'Antoine Alléno. Une aberration pour Yannick Alléno.