Mort d'Antoine Alléno à 24 ans : il était en couple avec Anja, son père le révèle dans un message

"Cette mort, cette horreur doit être à l'origine d'un changement, du retour de la sévérité contre la délinquance qui sévit. C'est un jeune homme de 24 ans qui a été fauché, un Français qui avait des ambitions patriotes" : c'est en ces mots que Yannick Alléno a évoqué lors des obsèques la disparition de son fils Antoine Alléno, survenue le dimanche 8 mai. Le jeune homme a été tué par un homme ivre au volant d'une voiture volée et dont le permis de conduire avait été suspendu. Une injustice que le chef de 53 ans compte bien faire entendre pour que plus aucun parent ne subisse le drame qu'il est en train de vivre. Pour l'épauler dans cette épreuve, sa femme Laurence Bonnel est là, son second fils aussi, Thomas, ses amis cuisiniers, nombreux aux obsèques d'Antoine ce vendredi 13 mai, et Anja, discrète jeune femme si importante dans la vie de son fils.

Antoine Alléno n'était pas un coeur à prendre, comme l'a fait savoir son père dans le message de remerciements publié au lendemain de ses obsèques sur Instagram. "Hier il avait autour de nous des milliers de bras forts et aimant pour le porter aux cieux en cette collégiale de Poissy fleurie de blanc. La famille d'Antoine, son frère, sa maman Isabelle, Anja sa compagne, sa belle-maman Laurence, son oncle Régis sa tante Marie, leurs époux, ses grands-parents Francine, Gilbert, Eliane, ses cousins, son grand frère de coeur Julien Vincent et sa petite soeur d'amour Ambre, tous ses amis...

Lire la suite


À lire aussi

Mort d'Antoine Alléno à 24 ans : son frère Thomas "prévenu en premier", révélations sur la terrible nuit
Mort d'Antoine Alléno à 24 ans : "Tellement injuste", ce cri du coeur de Yannick Alléno, père en deuil
Mort d'Antoine Alléno à 24 ans : son père Yannick Alléno prend une décision nécessaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles