Mort d'Adama Traoré : une nouvelle expertise médicale évoque un lien possible avec l'interpellation des gendarmes

franceinfo
·1 min de lecture

Les conclusions de précédentes expertises médicales avaient dédouané les gendarmes.

La mort d'Adama Traoré est possiblement liée à son interpellation par les gendarmes, selon une expertise médicale que franceinfo a pu consulter lundi 8 février. D'après les experts, Adama Traoré a été victime juste avant sa mort d'un "coup de chaleur à l'exercice" après sa course-poursuite avec les gendarmes, et les conséquences de ce coup de chaleur ont pu être aggravées par les manoeuvres des militaires lorsqu'ils ont procédé à son interpellation.

Dans leurs conclusions, les médecins estiment que "seule la notion d’au moins une phase d’immobilisation avec contention, dont les détails ne sont pas relatés de manière unanime est susceptible de fournir une piste d’explication". Au moment de l’interpellation et après la course-poursuite avec les gendarmes, "on peut penser que M. Traoré se trouvait, au moment de l’application des manœuvres de contention, dans une situation d’hypoxie sérieuse à laquelle la procédure d’immobilisation pour placement de menottes dans le dos a vraisemblablement contribué".

"L’immobilisation d’un individu en position ventrale pour menottage dans le dos (…) peut entraîner un décès inopiné", poursuivent les experts.

Sans l’application de ces manœuvres de contrainte, on peut penser que monsieur Traoré n’aurait pas présenté l’évolution dramatique constatée ensuite.Médecinsauteurs de la nouvelle expertise

Cette nouvelle expertise avait été demandée en juillet 2020 par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur la mort d'Adama Traoré, décédé en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi