La mort d'Abdelmalek Droukdal s'inscrit dans "une séquence qui permet à Barkhane et aux pays africains engagés de marquer des points"

franceinfo

La mort d'Abdelmalek Droukdal s'inscrit dans "une séquence qui permet à Barkhane et aux pays africains engagés de marquer des points", a déclaré samedi 6 juin sur franceinfo Pierre Servent expert en stratégie militaire, spécialiste des questions de défense. Ces derniers mois, les militaires de l'opération Barkhane se sont notamment illustrés "dans la mise hors de combat de cadres très importants ou dans la capture de matériel militaire, dans la désorganisation de certains camps d'entraînement, donc il y a une sorte de continuum". Mais "tout cela ne sonne pas la fin malheureusement des actions de ces terroristes", précise Pierre Servent.

franceinfo. On parle beaucoup de la neutralisation du chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, l'Algérien Abdelmalek Droukdal. Mais le fait que l'armée française ait récemment réussi à capturer Mohamed El Mehrabad, un haut cadre de l'État islamique, vivant n'est-ce pas un deuxième grand succès ?

Effectivement, on en avait moins parlé parce qu'on se trouvait en période de confinement, mais il faut souligner une séquence qui passe par le mois de mai, par la capture de ce haut cadre de l'État islamique. Abdelmalek Droukdal est vraiment un personnage majeur de la configuration djihadiste, en Algérie et au Mali. Il n'est pas seul à être tombé au combat : un des chefs de la propagande (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi