Mort d’Yvan Colonna : des « procédures disciplinaires » déclenchées contre deux agents de la prison d’Arles

© REUTERS/Sarah Meyssonnier/Pool

La cheffe du gouvernement a choisi de « suivre l'intégralité des recommandations » du rapport de l'Inspection générale de la justice (IGJ) sur l’assassinat d’Yvan Colonna. Ce dossier, remis en mars dernier, relève notamment des « manquements » de la part d’agents de la prison d’Arles, où l'indépendantiste corse a été poignardé par un codétenu radicalisé . Élisabeth Borne a ainsi annoncé ce jeudi, comme le relaie l’AFP, que des « procédures disciplinaires » vont être déclenchées à l’encontre de deux surveillants pénitentiaires de cette prison des Bouches-du-Rhône.

Borne demande « une mission d’inspection » sur les QER

Parmi ces « manquements », Matignon a indiqué que la mission d'inspection a conclu à un « défaut de vigilance active » pour l'un des agents et à « une gestion inappropriée tant de la vidéosurveillance que de l'orientation en quartier d'évaluation de la radicalisation (QER) » pour l’autre, rapporte l’AFP. La Première ministre compte demander au ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, « une mission d'inspection sur l’évaluation » des QER. Il s’agit d’un dispositif déployé il y a cinq ans, dont « il apparaît nécessaire de dresser un bilan », selon Élisabeth Borne. Le rapport n’avait pas été remis au garde des Sceaux, puisqu’il était l’avocat d’Yvan Colonna. Élisabeth Borne avait donc récupéré le dossier sur la mort du prisonnier corse qui purgeait une peine de réclusion à perpétuité pour l'assassinat du préfet Claude Erignac en 1998.

Un rapport « anonymisé&...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles