Mort d’Uderzo : un génie de la bande dessinée disparaît

Uderzo aura réussi à marquer la bande dessinée avec un crayon et une gomme. Il a révolutionné la bande dessinée française. Le 29 octobre 1959, il participe à la création de pilotes avec René Goscinny. Pour leur magazine, ils imaginent un antihéros, petit gaulois teigneux qui se dope à la potion magique. En mars 2005, Albert Uderzo déclarait : "Je dis toujours que si nous avions présenté ce personnage à un directeur de journal de l’époque, il nous l’aurait toujours refusé, et jamais Astérix n’aurait pu connaître." 380 millions d’exemplaires vendus Goscinny et Uderzo réaliseront ensemble 24 albums, avec les scénarios du premier et les dessins du second, inspirant des générations entières. Après la mort de René Goscinny en 1977, Uderzo avait continué jusqu’en 2005, avant de confier ses héros à deux nouveaux auteurs en 2013. Avec 380 millions d’exemplaires vendus dans le monde, Astérix est la BD la plus vendue. Et l’âme du dessinateur de génie restera à tout jamais gravée sur papier.