Mort d’Uderzo : un coup de crayon qui restera dans les mémoires

Son crayon et sa gomme ont changé la face du monde de la bande-dessinée. Albert Uderzo était le créateur d’Astérix, avec son complice René Goscinny. C’était le 29 octobre 1959 dans le journal Pilote. Un tandem de garnements facétieux qui s’amusaient avant d’amuser les autres. "J’ai la chance de travailler avec le plus merveilleux des dessinateurs Albert Uderzo", expliquait alors René Goscinny. Ensemble, ils réalisent 24 albums. À la mort de Goscinny, en 1977, Uderzo continue seul avec Le Grand fossé, publié en 1980. 400 millions d’albums vendus dans le monde Il écrit d’abord le scénario, et il lui en faut de la potion magique. Mais aussi, invoquer l’esprit de Goscinny. "Il m’arrive de me trouver dans une situation un peu embarrassante, et je me dis : 'Comment réagira-t-il ? Comment prendra-t-il la chose ?’ Par la pensée, je suis près de lui", confiait le dessinateur. Quelque 400 millions d’albums vendus dans le monde et traduit dans une centaine de langues. L’époque Uderzo correspond à l’avènement du marketing. Pour la sortie de chaque album, une mise en scène digne des Américains est organisée, avec suspense bien orchestré. C’est sous les bravos qu’Albert Uderzo a définitivement posé sa gomme et son crayon. Il s’en est allé rejoindre son ami Goscinny, mais pour les Gaulois, l’aventure continue.