Mort d’Elizabeth II : William et Harry se rapprochent grâce à la succession

Le prince Harry, duc de Sussex  et le prince William, duc de Cambridgelors du dévoilement d’une statue de leur mère, la princesse Diana, au Sunken Garden du palais de Kensington, à Londres.
DOMINIC LIPINSKI / AFP Le prince Harry, duc de Sussex et le prince William, duc de Cambridgelors du dévoilement d’une statue de leur mère, la princesse Diana, au Sunken Garden du palais de Kensington, à Londres.

DOMINIC LIPINSKI / AFP

Le prince Harry, duc de Sussex et le prince William, duc de Cambridgelors du dévoilement d’une statue de leur mère, la princesse Diana, au Sunken Garden du palais de Kensington, à Londres.

ROYAUME-UNI - Chamboulement dans l’organigramme royal. Tandis que le prince Charles est le premier à voir son titre évoluer après le décès de la reine Elizabeth II, la valse des titres royaux ne fait que débuter outre-Manche.

Au lendemain de la disparition de la reine, la question du changement de titre ouvre le début d’un jeu de chaises royales sans précédent, après plus de 70 ans d’immobilisme en raison de la longévité de la reine d’Angleterre sur le trône.

De prince de Galles, Charles change de titre pour devenir Charles III, roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. Quant à sa femme, Camilla, elle devient reine consort, un qualificatif attribué à l’épouse du souverain britannique, en opposition avec celui de reine régnante, comme ce fut le cas pendant sept décennies pour Elizabeth II.

Le titre de prince et princesse de Galles en suspend

C’est là que les choses se compliquent légèrement. Jusqu’alors porteur du titre de duc de Cambridge, William, fils aîné de Charles III, obtient une double casquette : duc de Cornouailles et de Cambridge, ainsi que d’autres titres écossais entre autres. Quant à sa femme, Kate, elle devient logiquement duchesse de Cornouailles et de Cambridge, auparavant détenu par Camilla.

Même s’il revient traditionnellement au premier héritier masculin du trône d’Angleterre, reste à savoir à quel moment William héritera du titre de prince de Galles, propriété de son père pour l’instant. Si WIlliam en hérite, Kate Middleton deviendra alors de fait princesse de Galles. Un titre ô combien évocateur tant il est associé à la mère de William et Harry. La princesse Diana fut la dernière membre de la famille royale à profiter de ce titre, la seconde femme de Charles III, Camilla, ayant toujours refusé de le porter par respect pour l’ancienne épouse de son mari.

Pour ce qui est des enfants de William et Kate, des changements sont également à prévoir. Suivant la même logique que la modification des titres de leurs parents, George devient le prince George de Cornouailles et de Cambridge, sa sœur Charlotte, princesse de Cornouailles et de Cambridge et Louis prince de Cornouailles et de Cambridge.

Le cas Harry et Meghan

S’ils ont décidé de s’éloigner de la famille royale, le prince Harry et sa femme Meghan sont quand même affectés par ce jeu de chaises royales. Ou plutôt leurs enfants. Le duc et la duchesse de Sussex voient leur fils aîné Archie avoir le droit automatique au titre de prince. Sa mère avait d’ailleurs reproché à la couronne britannique de lui refuser cet avantage en raison de son métissage, lors d’une interview explosive accordée à Oprah Winfrey. Le couple avait également suggéré qu’en accédant au trône Charles aurait le désir de réduire l’ordre protocolaire, privant de ce fait Archie du titre de prince.

Avant la mort de la reine, Archie était trop éloigné dans la succession pour hériter d’un titre (suivant les règles établies par George V en 1917), mais depuis la mort de son arrière grand-mère, Archie devient, en tant que fils d’un fils de souverain, prince.

Même cas de figure pour le second enfant de Harry et Meghan, Lilibet, qui a droit au titre de princesse. Reste à savoir en revanche si leurs parents, qui ont décidé de se déchoir de leurs titres de duc et duchesse de Sussx, accepteront que leurs enfants usent des leurs.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi