Mort d’Elizabeth II : le monde politique français adresse ses condoléances

Photo
Photo

Les réactions politiques françaises après la mort de la reine Elizabeth II

POLITIQUE - C’est une pluie d’hommages qui part de ce côté-ci de la Manche. Ce jeudi 8 septembre, alors que la reine Élizabeth II s’est éteinte après 70 ans de règne, le monde politique français a unanimement rendu hommage à l’ancienne souveraine.

D’abord, Emmanuel Macron, le président en exercice qui a envoyé plusieurs messages sur Twitter pour saluer « une reine de cœur qui a marqué son siècle » et qui a « incarné la continuité et l’unité de la nation britannique plus de 70 ans durant ».

Photos, souvenirs et soutien…

Son anté-prédécesseur, Nicolas Sarkozy, a publié un long communiqué sur les réseaux sociaux au cours duquel il adresse « en ces circonstances douloureuses » ses « très sincères condoléances à la famille Royale, au peuple britannique, aux nations du Commonwealth et à tous ceux, si nombreux, qui, à travers le monde, aimaient la Reine Elizabeth. »

Même condoléances, « les plus attristées », pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui reposte des photos de l’inauguration du marché aux fleurs de l’île de la cité « Élizabeth II ». Un lieu typiquement parisien crée en 1808 que la reine appréciait particulièrement et qui a été baptisé en son honneur en 2014, à l’occasion de la dernière visite d’État de la souveraine en France.

Le marché aux fleurs « Elizabeth II » à Paris

François Hollande qui l’a accueillie lors de cette visite a salué par communiqué une « personnalité exceptionnelle » qui « veillait à parler notre langue et à montrer une insatiable curiosité pour notre culture et nos idées ». L’ancien président adresse au peuple britannique « solidarité et soutien ».

La dirigeante du Rassemblement national, Marine Le Pen, a d’abord fait part de l’annulation de sa venue sur TF1 où elle était invitée au 20 heures, pour ensuite adresser ses « sincères pensées » au peuple britannique. « On la pensait immortelle. La Reine Elizabeth II restera à jamais l’une des figures les plus emblématiques et les plus aimées de l’histoire de son pays et de notre continent », a ajouté la députée du Pas-de-Calais dans un second message.

Mathilde Panot, la présidente du groupe insoumis au Palais Bourbon a salué « une figure majeure d’un siècle d’Histoire » et a adressé ses « condoléances aux Britanniques et à toutes celles et ceux affectés par le décès de la Reine Elizabeth II ».

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi