Mort d’Elizabeth II : « God Save the King » chanté pour la première fois dans un stade

Ce samedi 10 septembre, au Kia Oval de Londres, en prélude au match de cricket entre l’Angleterre et l’Afrique du Sud, le nouvel hymne britannique « God Save the King » a été chanté pour la première fois lors d’un événement sportif.
Clive Rose / Getty Images Ce samedi 10 septembre, au Kia Oval de Londres, en prélude au match de cricket entre l’Angleterre et l’Afrique du Sud, le nouvel hymne britannique « God Save the King » a été chanté pour la première fois lors d’un événement sportif.

Clive Rose / Getty Images

Ce samedi 10 septembre, au Kia Oval de Londres, en prélude au match de cricket entre l’Angleterre et l’Afrique du Sud, le nouvel hymne britannique « God Save the King » a été chanté pour la première fois lors d’un événement sportif.

ROYAUME-UNI - Cela faisait 70 ans que ces paroles n’avaient plus retenti au Royaume-Uni. Ce samedi 10 septembre, alors que l’Angleterre et l’Afrique du Sud s’affrontaient en cricket sur la pelouse du Kia Oval de Londres, le nouvel hymne britannique a été entonné après un hommage rendu à Elizabeth II, disparue deux jours plus tôt à l’âge de 96 ans.

Ainsi, et alors que son fils était officiellement proclamé et devenait donc le roi Charles III, c’est « God Save the King » et non plus « God Save the Queen » que les quelque 27 000 spectateurs ont clamé dans la grisaille londonienne.

Et tant dans le public qu’au sein des joueurs britanniques, la voix de la soprano Laura Wright a provoqué une vive émotion, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

Comme l’a rapporté l’agence de presse britannique PA, il s’agissait de la première fois que le nouvel hymne était entonné au cours d’un événement sportif télévisé.

Bannières noires et minute de silence

En effet, la série de matches entre Sud-Africains et Anglais a été interrompue ce vendredi, au lendemain de la mort de la reine, mais il a finalement été décidé de la reprendre, et cela alors que la plupart des autres événements sportifs dont le championnat national de football ont été annulés après le décès de la souveraine.

Le capitaine anglais, Ben Stokes, avait déclaré vendredi que ce serait pour lui et les siens un « honneur » que de jouer en mémoire de la reine étant donné son amour du sport. Et dans d’autres sports, à commencer par la Premier League de football, des voix se sont élevées pour déplorer la décision de suspendre le championnat, estimant que des minutes de silence, des brassards noirs et les hommages de stades bondés auraient fait un meilleur adieu à celle qui aura passé 70 ans sur le trône.

Ce samedi, au Kia Oval, tous les panneaux publicitaires avaient été enlevés et remplacés par des bannières noires ornées du visage de la reine et de messages lui rendant hommage. Une minute de silence a également été respectée avant le coup d’envoi, dans le cadre d’un deuil national de dix jours qui conduira le pays jusqu’aux funérailles d’Elizabeth II, le 19 septembre.

À voir également sur le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi