Mort de Claude Brasseur : Philippe Lellouche lui rend un vibrant hommage, "Ça ne va jamais s'arrêter 2020 ?"

·1 min de lecture

Un monument du cinéma français nous a quitté. Ce mardi 22 décembre, Claude Brasseur est mort à l'âge de 84 ans. "Claude Brasseur est décédé ce jour dans la paix et la sérénité entouré des siens. Il n'a pas été victime du Covid. Il sera inhumé à Paris dans le respect des règles sanitaires et reposera aux côtés de son père (le comédien Pierre Brasseur, ndlr.), au cimetière du Père-Lachaise à Paris", a annoncé Elisabeth Tanner, à la tête de l'agence Time Art. En 1976, son rôle dans Un éléphant ça trompe énormément lui avait valu son premier César du meilleur second rôle. Puis, fort de son expérience cinématographique, Claude Brasseur a joué dans La Boum et a participé à la saga estivale sous la direction de Fabien Onteniente. Grand homme de théâtre également, le comédien avait joué dans de nombreuses pièces, le rendant encore plus populaire auprès du public.

Quelques secondes après l'annonce de son décès, de nombreuses personnalités lui ont rendu hommage dans les médias comme ce fut le cas de Philippe Lellouche sur BFMTV. "J'ai envie de dire : ça va jamais s'arrêter 2020 ? Il faut vraiment que ça s'arrête parce que c'est pas possible d'entendre la disparition d'autant de gens qu'on aime la même année, c'est incroyable", a débuté Philippe Lellouche avant d'ajouter : "j'adorais l'homme, il était extraordinaire, plein de vie... Ça me fait une peine immense. J'ai un peu les larmes aux yeux, c'est un immense acteur". Quelques instants plus tard, le comédien a lâché : "c'est un peu le (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Mort de Claude Brasseur : Franck Dubosc, Jean Dujardin... Les hommages bouleversants des stars (PHOTOS)
Mort de Claude Brasseur : qui est sa femme Michèle Cambon ?
Mort de Claude Brasseur, star du grand et du petit écran, et figure éminemment populaire
La Nuit au Musée 2 (France 2) : 5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur le film
Milla Jovovich se confie sur les débuts de sa fille Ever Gabo Anderson au cinéma : "Je suis à la fois ravie et terrifiée"