Mort de Claude Brasseur : Sophie Marceau silencieuse, un producteur ne l'épargne pas

·1 min de lecture

Une nouvelle figure du cinéma français s'en est allée. L'acteur Claude Brasseur est mort ce mardi 22 décembre à l'âge de 84 ans. L'acteur qui fut récompensé par deux Césars, est parti "dans la paix et la sérénité", "entouré des siens". Une disparition qui a ému le monde du cinéma. Les hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux à commencer par ses partenaires de jeu sur les différents tournages. Un silence assourdissant a néanmoins été remarqué : celui de Sophie Marceau. Celle qui a partagé avec Claude Brasseur l'affiche du film La Boum et La Boum 2, ou encore Descente aux enfers, ne s'est pas exprimée publiquement pour saluer la carrière de celui qui interprète François Berreton, son père dans les films de Claude Pinoteau.

Une absence sur les réseaux sociaux et dans les médias très mal perçue par Hugues Charbonneau, le producteur césarisé du film 120 battements par minute. S'emparant de son compte Twitter ce mardi 22 décembre, il a fait part de son indignation. "Aucune réaction, sur les RS, de Sophie Marceau à la mort de Claude Brasseur. L’actrice n’aime pas les RS sauf pour y faire la promo d’un documentaire complotiste sur le covid" a-t-il regretté, visiblement amer. Celle qui est suivie par près de 500 000 abonnés n'a effectivement rien publié depuis le 11 novembre, date à laquelle elle a mis en lumière le documentaire décrié Hold-Up de Pierre Barnérias.

Si Sophie Marceau a semble-t-il préféré garder le silence, d'autres acteurs n'ont, au contraire, pas hésité à prendre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Miss Provence victime d'antisémitisme : le geste fort de Tristane Banon
VIDEO - "C'est pas Pascal qui me parle ?" : Alain Delon désorienté lors d'un duplex avec Pascal Praud
Emmanuel Macron : pour Noël, son chien Nemo « a un message pour vous »
Marie-Sophie Lacarrau « pas une petite chose gentille et souriante » : un proche se confie
« Ce n’est pas ma vie » : Michèle Rubirola désabusée, avant de démissionner de la mairie de Marseille