Mort de Claude Brasseur : son fils Alexandre touché par les marques d’affection

·1 min de lecture

La douleur ne s’estompe pas. Depuis la disparition de Claude Brasseur, le 22 décembre dernier, son fils Alexandre peine à combler le vide qu’il a laissé. Endeuillé et pudique, le comédien avait déserté les réseaux sociaux. Il était simplement sorti du silence pour évoquer cette figure paternelle et cinématographique, chère à son cœur. Une bouleversante publication qui avait particulièrement ému ses abonnés. Ce mercredi 27 janvier, Alexandre Brasseur leur a adressé un tendre message.

Alexandre Brasseur n’aime pas s’épancher sur son chagrin. Néanmoins, l’interprète d’Alex Bertrand dans le feuilleton Demain nous appartient tient à remercier ceux et celles qui tentent, en vain, d’essuyer ses larmes. “Chères toutes, chers tous, ne lisant ni mes messages ni les commentaires sur mes réseaux sociaux, je tenais néanmoins à remercier profondément toutes celles et ceux qui ont tenu à me témoigner leur affection lors du décès de mon père.” Un message qu’il a glissé en légende de sa dernière publication sur Instagram : un simple fond violet.

Le 31 décembre 2020, nos confrères de Paris Match avaient partagé un texte, rédigé par Alexandre Brasseur, afin de rendre hommage à l'acteur. D’une plume émouvante, le fils unique de Claude Brasseur et Michèle Cambon s’était livré sur leur relation. “On s'est retrouvés tard. Entre père et fils c'est toujours trop tard... On s'est retrouvés tard et puis il est parti”, avait-il écrit. Avant de se plonger dans le souvenir de leur “dernière promenade”, “bras (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« C’est dégueulasse » : Robert Ménard outré par les propos de François de Closets sur les personnes âgées
VIDEO - « Pas de pilote dans l'avion » : Emmanuel Macron pas épargné chez Pascal Praud
Olivier Véran encore attaqué : "Qu'il arrête de nous regarder de haut !"
"Le président cocotte" : Emmanuel Macron raillé par ses ministres
Jean-Michel Blanquer et Roselyne Bachelot tapent du poing sur la table : passe d’armes en Conseil de défense