Mort de Christophe : pourquoi sa femme et sa fille vendent ses biens

C'était un lieu cher au coeur de Christophe. A l'occasion d'un entretien rare et intime accordé à nos confrères de France Inter et paru ce dimanche 21 juin, Véronique Bevilacqua, la veuve du célèbre chanteur, a accepté d'ouvrir pour la première fois les portes de l'appartement parisien où l'interprète d'Aline vivait depuis une vingtaine d'années. Un lieu chargé d'histoire et de symboles, qui a permis aux auditeurs de découvrir une autre facette de Christophe, qui était aussi un grand collectionneur, selon les dires de sa femme. Cet appartement, situé sur le boulevard Montparnasse, regorge d'objets aussi rares et précieux auxquels le maître des lieux tenait beaucoup.

Des blousons de cuir aux jukebox, en passant par son piano fétiche, l'appartement de Christophe, décédé le 16 avril 2020 à l'âge de 74 ans, se révèle être une vraie caverne d'Ali Baba. Si ces objets ont compté pour l'artiste, Véronique Bevilacqua et sa fille Lucie, qu'elle a eue avec le chanteur, ont pourtant décidé de s'en séparer. "Moi j'ai ma collection personnelle de jukebox, de postes, je suis blindée chez moi donc malheureusement je ne peux rien garder. Ma fille, c'est pareil. Donc on va faire une vente aux enchères", a-t-elle révélé, au micro de France Inter. Si cette nouvelle devrait sans doute ravir plus d'un fan de Christophe, on peut se demander pourquoi sa veuve a pris une décision aussi radicale.

Ces "dettes" qui posent question

Alors, bien sûr, on imagine que la femme et la fille de Christophe ne peuvent

Retrouvez cet article sur GALA

Melania Trump et l’après-Maison Blanche : ce que prépare la First lady
Meghan et Harry : ce nouveau juteux business qu’ils viennent de signer
PHOTO - Les 5 collab' mode/beauté les plus désirables de l'été 2020
Kate Middleton : pourquoi sa vie de future reine s’annonce compliquée
Jean-Luc Delarue : les regrets éternels de sa mère