Mort de Christo : "Il n'était pas seulement le concepteur de ses oeuvres, il en était aussi l'artisan", réagit Jack Lang

franceinfo

L'artiste plasticien devait emballer l'Arc de Triomphe mais le confinement l'en aura empêché. Une exposition lui sera consacrée le mois prochain au centre Georges Pompidou.

L'artiste plasticien Christo, célèbre pour ses réalisations monumentales consistant notamment à emballer des monuments comme le Pont-Neuf à Paris et le Reichstag de Berlin, est mort dimanche à l'âge de 84 ans. "Je ne crois pas qu'il y ait d'autres artistes aujourd'hui capables de tels emballements, de tel enveloppements, avec un tel respect du monument", a réagi sur franceinfo l'ancien ministre de la Culture Jack Lang.

En 1985, lorsque qu'il a donné son accord pour cet emballement du Pont-Neuf, "il y a eu beaucoup de controverses, de polémiques", raconte Jack Lang. "Comment ose-t-on toucher un monument aussi célèbre de Paris ? Finalement, nous avons tenu bon. Et petit à petit, les habitants se sont enthousiasmés. Et puis l'œuvre a pris forme. Elle a été plébiscitée en quelque sorte par les Parisiens et par les Français." L'ancien ministre reconnaît qu'emballer des monuments est "une idée étrange, paradoxale, mais qui finalement permet de transfigurer, de métamorphoser, de retrouver les lignes maîtresses du monument, de mettre en exergue les grandes structures. C'est une façon de ressusciter le monument à travers cette vision qui peut paraître fantomatique". Aujourd'hui, le Pont-Neuf, "on ne peut plus l'imaginer sans cette image de l'emballement par Christo".

L'emballement du Reichstag "a marqué de son empreinte" l'unité allemande

En 1995, Christo a demandé (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi