Mort du chef du groupe Etat islamique au Grand Sahara : "C'est un personnage clé, un vétéran du jihad"

Les forces françaises ont tué le chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Walid al-Sahraoui, un "succès majeur" pour la France à l'heure où ses troupes se réorganisent au Sahel pour se concentrer sur la lutte antiterroriste. Wassim Nasr, journaliste spécialisé dans les mouvements jihadistes, revient sur la mort de cette figure du mouvement terroriste.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles