Mort de la chanteuse Gal Costa, légende de la musique brésilienne

Getty Images via AFP - SCOTT GRIES

La célèbre chanteuse brésilienne Gal Costa s'est éteinte, ce mercredi 9 novembre, à l'âge de 77 ans. Elle était l'une des grandes représentantes du tropicalisme, et l'interprète de « Baby », « Chuva de prata » ou encore « Divino maravilhoso ». Elle laisse derrière elle une trentaine de disques enregistrés.

« Gal Costa a été une des plus grandes chanteuses du monde, une des principales artistes qui a porté le nom et le son du Brésil dans le monde entier (...) Notre pays perd une de ses grandes voix », écrit Lula da Silva.

« Je ressens immensément la tristesse de voir cette grande étoile nous quitter en ce moment précis où nous retrouvons l'espoir de jours meilleurs », renchérit l'ancienne présidente du pays, Dilma Rousseff.

Gal Costa était en effet une légende de la musique brésilienne, une figure du tropicalisme. Si les causes de son décès n'ont pas été précisées, l'artiste avait dû annuler, le week-end dernier, un concert à São Paulo.

Originaire de Salvador de Bahia, où elle naît le 26 septembre 1945 sous le nom de Maria da Graça Costa Penna Burgos, Gal Costa était une autodidacte, qui n'a jamais pris la moindre leçon de chant.

C'est pendant son adolescence dans le Nordeste qu'elle rencontre Caetano Veloso, sa sœur Maria Bethânia et Gilberto Gil, trois Bahianais qu'elle suivra à Rio de Janeiro au cours des années 1960.

Son premier disque, en duo avec Caetano Veloso, sort en 1967 : Domingo. L'année suivante, elle prend part à l'album collectif Tropicalia ou Panis et Circensis, une révolution pour la scène musicale nationale.

Avec agences


Lire la suite sur RFI