Mort de Cédric Chouviat : une nouvelle expertise médicale accable les policiers

·1 min de lecture
Le père de famille de 42 ans avait été plaqué au sol avec son casque de moto sur la tête lors de ce contrôle à deux pas de la tour Eiffel, provoquant son malaise.

Le rapport confirme la responsabilité des trois fonctionnaires de police dans la mort d’un livreur de 42 ans après un contrôle routier.

Une expertise médicale de synthèse versée à l'enquête sur la mort du livreur Cédric Chouviat après un contrôle policier le 3 janvier 2020 à Paris a confirmé la responsabilité des trois fonctionnaires, selon ses conclusions dont l'Agence France-Presse a eu connaissance lundi 24 janvier 2022. Dans ce document daté du 8 janvier, les cinq experts mandatés par le juge d'instruction retiennent comme cause du décès une « association simultanée de plusieurs facteurs » découlant des gestes d'interpellation ayant « abouti à une privation très rapide d'oxygène au cerveau ».

Le père de famille de 42 ans avait été plaqué au sol avec son casque de moto sur la tête lors de ce contrôle à deux pas de la tour Eiffel, provoquant son malaise. Hospitalisé dans un état critique, il sera déclaré mort le 5 janvier 2020. L'expertise de synthèse note que « la morphologie » de Cédric Chouviat, « obèse » et avec un « cou court », « a participé à la survenue de l'arrêt cardiaque ».

À LIRE AUSSI : Mort de Cédric Chouviat : de nouvelles vidéos ont pu être analysées

Mais tous les autres facteurs de décès relevés par les experts concernent les gestes des policiers lorsqu'ils ont tenté de menotter Cédric Chouviat au sol. Le mouvement de « l'avant-bras passé sous le menton » du livreur a, selon eux, causé un « écrasement mécanique de la trachée » et de la « carotide », tandis qu'un policier pourrait aussi avoir tiré sur la jugulaire du casque en tentant de maîtriser Cédric Chouv [...] Lire la suite

VIDÉO - Cédric Chouviat : une marche à Paris un an après sa mort à l'issue d'un contrôle de police

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles