Mort de Cédric Chouviat : un an après, l'avocat de la famille dénonce "une volonté de protéger systématiquement les auteurs des faits"

franceinfo
·1 min de lecture

"Systématiquement dans les dossiers de violences policières, il y a une volonté de protéger les fonctionnaires de police auteurs des faits", dénonce sur franceinfo maître Arié Alimi, l'un des avocats de la famille de Cédric Chouviat. Le 3 janvier 2020 à Paris, ce livreur de 42 ans est décédé après un contrôle policier. Un an après, une marche blanche est organisée dimanche 3 janvier à Paris.

Alors que trois des fonctionnaires impliqués ont été mis en examen pour homicide involontaire et une quatrième placée sous le statut de témoin assisté, "aucune suspension de ces policiers n'a été prononcée" de la part de leur hiérarchie, regrette l'avocat.

franceinfo : Serez-vous présent à cette marche blanche, et quel message voulez-vous porter ?

Arié Alimi : Oui, je serai présent aux côtés de la famille, mais également aux côtés des collectifs de victimes de violences policières, qui sont malheureusement de plus en plus nombreux, ainsi que de la coordination "Stop loi sécurité globale". Plutôt qu'un message, je porterai plutôt des interrogations. Quelle est cette société dans laquelle le calendrier se remplit de dates de commémoration de victimes de violences policières un peu plus chaque jour ? Quelle est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi