Mort de Bernard Tapie : hommage au Vélodrome, des obsèques à la cathédrale de la Major

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une chapelle ardente en hommage à Bernard Tapie sera dressée cette semaine au stade Vélodrome, berceau de l'équipe de l'OM dont il fut président, avant des obsèques à la cathédrale de la Major, a annoncé dimanche à l'AFP le maire de Marseille.

Une chapelle ardente en hommage à Bernard Tapie sera dressée cette semaine au stade Vélodrome, berceau de l'équipe de l'OM dont il fut président, avant des obsèques à la cathédrale de la Major, a annoncé dimanche à l'AFP le maire de Marseille.

A voir : Bernard Tapie, son premier rendez-vous avec Match

"Marseille sera au rendez-vous pour lui rendre un hommage populaire à sa hauteur", avait auparavant annoncé Benoît Payan, le maire socialiste de la seconde ville de France, en saluant un homme "solaire, rebelle, déterminé, Marseillais par le destin, (qui) a trouvé à Marseille un état d'esprit, une ville qu'il a su à sa manière incarner, jusqu'à se confondre avec elle dans ce qu'elle a de pire ou de meilleur". "La famille souhaite que Bernard Tapie entre une dernière fois au stade Vélodrome", a expliqué M. Payan, en évoquant "une chapelle ardente" où les supporters et les Marseillais pourraient venir se recueillir pour saluer l'ancien président de l'Olympique de Marseille. Quant aux obsèques, elles se tiendront à la cathédrale de la Major, face à la Méditerranée, a ajouté le maire de Marseille, sans pouvoir encore préciser la date de la cérémonie.

"Il fait partie de l'histoire de Marseille"

Lui-même se rendra dès cette après-midi pour participer à "l'hommage populaire et spontané" des Marseillais au stade Vélodrome, devant lequel une gigantesque photo noir et blanc de Bernard Tapie, en costume-cravate, ballon de football à la main, a été installée. "Bernard Tapie fait partie de l'histoire de Marseille", avait assuré M. Payan dans le communiqué de réaction officielle de la ville: "L'histoire d'une étoile, lors d'une nuit européenne (NDLR: en 1993, quand l'OM décroche la première et seule Ligue des champions du football(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles