Mort de Bernard Tapie : son cancer lui avait été diagnostiqué il y a 20 ans… dans un film

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quand la fiction prédit la réalité : c'est la maxime que l'on pourrait tirer de l'incroyable histoire racontée par Bernard Tapie le 3 mars 2019 dans les colonnes du Journal du Dimanche. Dans cette interview, où il expliquait notamment pourquoi il avait décidé d'arrêter son traitement contre le cancer, l'ancien président de l'Olympique de Marseille, décédé ce dimanche 3 octobre, s'était rappelé d'une étrange anecdote. En 1996, Bernard Tapie fait partie du casting éclectique (Ophélie Winter, Fabrice Luchini, William Leymergie...) d'un film de Claude Lelouch intitulé Hommes, femmes, mode d'emploi. Alors qu'il est dans le creux de la vague, sa réputation entachée par les scandales autour de l'OM et la faillite d'Adidas, Bernard Tapie y décroche alors son premier rôle au cinéma.

A nos confrères du JDD, il raconte cette coïncidence incroyable : "Dans le film de Lelouch, il y avait une scène où Pierre Arditi, qui jouait un médecin, me diagnostiquait un cancer de l’estomac... Ce qui est incroyable, c’est que l’an dernier, le jour où j’ai appris ma maladie, j’ai pris l’avion à Nice et je me suis retrouvé assis à côté d’Arditi..." Bernard Tapie fait alors part de son état de santé à son voisin de vol qui n'en revient pas : "Je lui ai dit que j'allais mal et que ce cancer qu'il m’avait trouvé il y a vingt ans au cinéma, je l’avais pour de vrai. Il m’a pris les mains et on a eu la chair de poule..."

Au moment où Bernard Tapie racontait cette anecdote au JDD, cela faisait plus d'un an que (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Bienvenue chez les Ch'tis (TF1) : pourquoi on adore la comédie de Dany Boon
Les Inconnus : Bernard Campan confirme que le trio va être réuni prochainement pour un projet au cinéma (VIDEO)
Jumanji - Next Level (Canal+) : y aura t-il un quatrième film ?
Dakota Johnson éblouissante à l'avant-première du film The Lost Daughter (PHOTOS)
Pale Rider (France 3) : pourquoi le western de Clint Eastwood est culte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles