Mort de Benoît XVI : le pape François présidera ses funérailles le 5 janvier au Vatican

© REUTERS

C’est donc de nouveau une situation inédite à laquelle le monde catholique assistera le 5 janvier : un pape présidant les funérailles de son prédécesseur. Si les relations entre les deux hommes étaient empreintes de respect, François tenait à rappeler qu’il n’y avait qu’un seul pape en fonction. C'est ce que soulignait notre grand reporter, spécialiste du Vatican, Caroline Pigozzi, évoquant une question provocatrice lancée par journaliste argentine de « La Nacion » Elisabetta Piqué, en juin 2016 : «Alors, y a-t-il deux papes ? »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Il n’y a qu’un seul Pape

François

La réponse de François a été sans ambiguïté : « Benoît est le pape émérite. Il a dit clairement le 11 février 2013 qu’il démissionnait à partir du 28 février et se retirait pour aider l’Eglise par la prière. Benoît est dans le monastère et il prie. Je suis allé le voir bien des fois, je l’ai eu au téléphone. […] Pour moi, il est le pape émérite. Le grand-père sage, l’homme qui me protège par sa prière. […] Mais il n’y a qu’un seul Pape. »

À lire aussi Quand Benoît XVI abandonnait sa charge : les secrets de sa renonciation 1/4


Retrouvez cet article sur ParisMatch