"Mort à l'Amérique" vise Trump, pas les Américains, dit Khamenei

Les Iraniens crieront "Mort à l'Amérique" tant que Washington poursuivra sa politique hostile, mais ce slogan s'adresse au président Donald Trump et aux dirigeants des Etats-Unis et non à la nation américaine, a déclaré vendredi le guide suprême de la Révolution iranienne, Ali Khamenei. /Photo d'archives/REUTERS/Morteza Nikoubazl (Reuters)

DUBAI (Reuters) - Les Iraniens crieront "Mort à l'Amérique" tant que Washington poursuivra sa politique hostile, mais ce slogan s'adresse au président Donald Trump et aux dirigeants des Etats-Unis et non à la nation américaine, a déclaré vendredi le guide suprême de la Révolution iranienne, Ali Khamenei.

"Tant que l'Amérique poursuivra sur la voie de la cruauté, la nation iranienne n'abandonnera pas 'Mort à l'Amérique'", a déclaré l'ayatollah Khamenei lors d'un rassemblement d'officiers de l'armée de l'air iranienne pour les célébrations du 40e anniversaire de la Révolution, selon son site officiel.

Les Etats-Unis de Donald Trump se sont retirés l'an dernier de l'accord nucléaire conclu en juillet 2015 entre l'Iran et les grandes puissances mondiales et a rétabli un certain nombre de sanctions contre Téhéran.

"Mort à l'Amérique" vise en fait Donald Trump, son conseiller à la sécurité nationale John Bolton, et son secrétaire d'Etat Mike Pompeo, a précisé Ali Khamenei.

"Cela signifie 'mort aux dirigeants de l'Amérique'", a-t-il ajouté.

Quant aux Européens, qui tentent de sauver l'accord nucléaire, il ne faut pas non plus leur faire confiance, a déclaré l'ayatollah.

"Je recommande de ne pas faire confiance aux Européens ni aux Américains", a-t-il déclaré. "Nous ne disons pas : n'ayez pas de contacts avec eux mais c'est un problème de confiance."

Tout en restant attachée à l'accord de 2015 sur le nucléaire, l'Union européenne s'est montrée critique sur le programme iranien de missiles balistiques.

Le corps des Gardiens de la révolution iranienne a mis en service un missile sol-sol d'une portée de 1.000 km, a rapporté jeudi l'agence de presse Fars.

(Bureau de Dubaï; Danielle Rouquié pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles