Mort à l’improviste – Billet funèbre

·1 min de lecture
Le cimetière de Montmartre.
Le cimetière de Montmartre.

Vengeance de cocue

Une habitante de Macao nommée Wong Yuen-wan a choisi de se tuer en sautant dans le vide depuis le sommet de son immeuble, vêtue de rouge. Cette femme de 35 ans était-elle déprimée ? Non. Voulait-elle expier un péché ? Non. Voulait-elle rejoindre un être aimé dans la mort ? Non. Yuen-wan a tout bonnement choisi la mort pour revenir hanter son mari qui la cocufiait sous la forme d?un mang gwai, un fantôme féroce. Elle n?aurait fait qu?appliquer une tradition chinoise. Le mari préfère, lui, évoquer des dettes de jeu de son épouse. En tout cas, il n?en entendit plus jamais parler, même sous la forme d?un fantôme. Comme quoi les traditions n?ont pas que du bon.

Quatre morts pour un zizi

Parce que deux petites filles de 6 et 7 ans ont cru bien faire en prenant au mot leur papa, elles ont provoqué la mort de quatre personnes. Le drame se joue dans une famille de paysans du Hunan, une province chinoise. Wang Tianbao et son épouse Li Lanhua ont déjà deux petites filles quand un petit frère débarque dans le foyer.

Tianbao est fou de joie, même s?il écope d?une amende de 3 000 yuans pour ce troisième enfant non autorisé. Un jour, il chatouillait le pénis de son fils devant ses filles en disant sur le ton de la plaisanterie : « C?est à cause de cette petite chose que j?ai payé une amende, je devrais le couper. » Le malheureux, que n?avait-il pas dit ! Les deux fillettes attendirent l?absence de leurs parents pour leur faire une belle surprise. Elles sai [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles