Mort à 56 ans d'Ariel Besse-Atanoux, actrice de "Beau-père" de Bertrand Blier

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ariel Besse-Atanoux dans
Ariel Besse-Atanoux dans

L'actrice Ariel Besse-Atanoux, célèbre pour son rôle face à Patrick Dewaere dans Beau-père (1981) de Bertrand Blier, est morte le 29 mai dernier à l'âge de 56 ans, rapporte Allociné, qui cite une annonce parue sur le site d'une entreprise de pompes funèbres située à Draguignan, dans le Var.

Née en 1965, Ariel Besse-Atanoux avait débuté au cinéma à l'âge de 15 ans dans Beau-père, comédie dramatique de Bertrand Blier où une adolescente doit choisir entre vivre avec son père alcoolique et son beau-père, un musicien à la dérive pour lequel elle éprouve de l'attirance et qui finit par céder à ses avances...

La polémique "Beau-père"

Présenté au festival de Cannes en 1981, Beau-père avait réuni plus d'un million de spectateurs au cinéma. Un résultat jugé à l'époque décevant, après les succès rencontrés par les précédentes collaborations Dewaere-Blier (Les Valseuses, Préparez vos mouchoirs).

Beau-père avait suscité la polémique: l'affiche qui montre la jeune comédienne seins nus avait été placée sur des panneaux d'affichage sans l'autorisation de ses parents.

Ils avaient poursuivi les producteurs du film, mais avaient perdu leur procès. La justice avait estimé que le film en dévoilait bien plus que l'affiche, et qu'en cela l'affiche ne méritait pas d'être censurée.

Ariel Besse-Atanoux avait enchaîné avec le thriller Mora (1982), où elle donnait la réplique à Philippe Léotard, et On s'en fout, nous on s'aime (1982), une comédie avec Darry Cowl. Ariel Besse-Atanoux avait ensuite arrêté sa carrière au cinéma. Elle est depuis apparue dans la série La Crim' en 2004 et s'était consacrée au théâtre.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles