Mordue par une araignée il y a six ans, elle vit un véritable cauchemar

brown spider on wood (yokeetod via Getty Images)

Âmes sensibles s’abstenir. Mordue par une araignée, une Américaine prénommée Sharon Brown vit avec un bras ensanglanté depuis maintenant six ans. Elle a raconté son histoire.

Son quotidien est devenu un enfer. Depuis qu'elle a été mordue par une araignée alors qu'elle préparait des brochettes de fruits dans son jardin en 2016, une Américaine prénommée Sharon Brown vit avec un bras ensanglanté. Son histoire a été relayée par le Sun.

Le jour de l’incident, elle s’est aperçue d’un petit trou sur sa main droite qui ressemblait à une morsure de moucheron. Si elle n’y a pas prêté attention dans l’immédiat, elle a finalement rendu visite à son médecin généraliste après avoir ressenti d’étranges symptômes comme des palpitations. Des antibiotiques, des antihistaminiques et des stéroïdes lui ont alors été prescrits. La zone a également été pansée. Seulement voilà : rien ne s’est passé comme prévu. Lorsqu’elle a fait changer ses pansements, la panique a pris le dessus. La plaie avait grossi au lieu de diminuer.

Au fil du temps, son état s’est aggravé et la morsure s’est transformée en une plaie béante qui couvrait tout son avant-bras. Les tissus profonds et les tendons étaient exposés à l’air libre. Complètement perdus face à cette infection, les médecins ne sont pas parvenus à la guérir. Elle a donc été contrainte de passer une semaine à l’hôpital sous perfusion intraveineuse.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le ver solitaire est un fléau. Il peut vivre en vous 30 à 40 ans et mesurer jusqu’à 10 m de long sans que vous ne vous en aperceviez"

Son sang jaillissait si fort qu’il "touchait le plafond"

Six ans plus tard, elle vit toujours un calvaire. Sans travail, elle est incapable d’utiliser correctement sa main droite en raison des lésions au niveau des tendons. Elle se trouve dans l’incapacité de conduire, d’effectuer des tâches quotidienne et doit être aidée d’un soignant pour prendre sa douche. Elle a également expliqué avoir été témoin de scènes "horribles", notamment lors du changement de ses pansements. Son sang jaillissait si fort qu’il "touchait le plafond".

Au total, Sharon Brown a subi trois opérations de débridement pour enlever les tissus morts et infectés. Elle a également subi deux greffes de peau, d’innombrables transfusions sanguines et a passé énormément de temps à prendre des antibiotiques. "On m'a dit plusieurs fois que je risquais de perdre mon bras si l'infection allait jusqu'à l'os parce que c'est très difficile de revenir en arrière après cela", s’est-elle souvenue tout en faisant part de son exaspération. "J'en ai vraiment marre d'être comme ça, je ne peux rien faire pour moi. Cela affecte énormément la santé mentale".

VIDÉO - Elle trouve une tarentule sur sa tête

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles