Mordue à la fesse par un chien, une strip-teaseuse réclame 5.000 euros

·1 min de lecture

C’est une affaire particulière qu’a dû traiter le tribunal d’Angers, jeudi 23 septembre. Comme l’explique Ouest-France, cinq victimes ont décidé d’attaquer la propriétaire d’un chien après avoir été blessées, certificats médicaux à l’appui, par l’animal. Parmi les plaignantes se trouvait une jeune femme qui exerçait la profession de strip-teaseuse. Une morsure lui a occasionné une cicatrice aux conséquences fâcheuses : “Elle a dû cesser son activité professionnelle”, assure son avocate.

Aucun autre détail n’a filtré. La jeune femme a demandé à la propriétaire du chien en question, un molosse nommé Bébé, 5.000 euros de provision, afin notamment de financer une opération de chirurgie esthétique au fessier. Mais la propriétaire en question, une mère de deux enfants, habitant à Segré (Anjou), célibataire et au RSA, n’aurait ni les moyens, ni l’envie de passer à la caisse dans cette affaire, souligne le journal régional. “La demande de provision est disproportionnée par rapport aux revenus”, a plaidé son avocat, tandis que la principale intéressée aurait même refusé de présenter des excuses.

>> A lire aussi - Une danse contre un vaccin, la surprenante offre d'un club de strip-tease de Vegas

Les deux victimes les plus touchées ont bénéficié de 500 et 800 euros de provision dans cette affaire, en attendant une audience sur intérêts civils. La propriétaire de Bébé devra également payer 100 jours d’amende de 5 euros, soit 500 euros au total : une peine de prison l’attend si elle ne paye (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Anti-vaccin, il a dégradé 26 antennes 5G pour “sauver la population française”
Covid-19 : un nourrisson vacciné par erreur en Turquie
La jolie facture de la présidence française de l’UE en 2022
7,7 milliards d’euros : l’endettement stratosphérique de la Ville de Paris
Vaccin contre le Covid-19 : bientôt une 3e dose pour tous en Europe ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles