Des morceaux d’une fusée SpaceX vont s’écraser sur la Lune

·2 min de lecture
EPN/Newscom/SIPA

En mars prochain, le second étage d'une fusée Falcon 9 va s'écraser sur la surface lunaire. Il avait été laissé à l'abandon dans l'espace depuis son lancement il y a sept ans.

Cela n'était pas prévu, mais SpaceX débarquera finalement sur la Lune dès cette année... quoique pas en un seul morceau. Le second étage d'une fusée Falcon 9 va s'écraser en mars sur la surface lunaire, selon des astronomes ayant recalculé la trajectoire de l'engin, laissé à l'abandon dans l'espace depuis son lancement il y a sept ans. La fusée avait été utilisée en 2015 pour mettre en orbite un satellite d'observation du climat sur Terre, le Deep Space Climate Observatory (DSCOVR). Depuis cette date, le second étage du vaisseau flottait dans le cosmos sur une orbite appelée "chaotique" par les mathématiciens, car difficilement prévisible, a expliqué mercredi à l'AFP l'astronome Bill Gray, qui s'est le premier rendu compte de la nouvelle trajectoire.

L'objet est passé assez près de la Lune début janvier, ce qui a modifié son orbite, a détaillé le créateur du "Projet Pluto", un logiciel permettant de calculer les trajectoires d'astéroïdes et d'autres objets, utilisé par des programmes d'observations financés par la Nasa. Une semaine plus tard, l'expert a pu de nouveau observer le morceau de fusée, et s'est aperçu qu'il devrait s'écraser sur la face cachée de la Lune le 4 mars.

Après avoir lancé un appel aux astronomes amateurs pour réaliser des observations complémentaires, les données ont été confirmées. L'engin frappera la surface lunaire à plus de 9.000 km/h. Le moment et le lieu précis pourraient encore changer de quelques minutes et kilomètres, en raison de l'effet difficilement prévisible sur ce cylindre creux de la lumière du Soleil, qui le pousse de façon notable.

L'étage de fusée pourra de nouveau être observé début février, et l'estimation affinée. Mais la collision est quoiqu'il en soit certaine. "J'ai suivi(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles