Morbihan : le travail des détectives du Covid-19 à Vannes

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, les brigades sanitaires sont sur le pont. Leur rôle : identifier les personnes contaminées et isoler les fameux "cas contacts", qui ont côtoyé une personne infectée. Il faut ensuite les diriger vers un lieu de dépistage. A Vannes (Morbihan), une centaine de personnes se relaient toute la semaine de 8h à 19h. Leur mot d'ordre : intervenir le plus en amont possible. Une centaine de cas traités par semaine "Aller vite c'est très important car ça permet de casser la circulation du virus. Dès lors qu'un médecin a testé un patient positif, on a quatre heures pour le contacter et pour voir avec lui les personnes qu'il a côtoyées", explique Mohammed Azgag, directeur général de la CPAM du Morbihan. Depuis une semaine, une centaine de cas ont ainsi été traités par le centre de Vannes. Avec l'arrivée de nouveaux foyers de contamination dans la région, les équipes s'attendent à une plus grosse charge de travail dans les jours à venir.