Morbihan : Renault met en vente Fonderie de Bretagne

Les salariés de Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan) sont abasourdis. Vendredi 12 mars, ils ont appris que leur usine, qui fabrique des pièces détachées automobiles, est à vendre. "Après avoir investi des millions et des millions dans Fonderie de Bretagne, on se retrouve aujourd'hui à entendre : 'on ne veut plus de vous, Renault s'en va' ", explique vendredi matin Éric Lafond, délégué syndical CGC. Renault veut faire 3 milliards d'économies Jeudi soir, le constructeur automobile français a annoncé qu’il recherchait un repreneur pour le site. "Avec les évolutions de l'automobile vers des véhicules plus légers, la concentration des acteurs des fonderies et le déploiement du plan d'économies du groupe, la diversification est la solution la mieux adaptée", affirme le groupe Renault dans un communiqué. Le premier constructeur français compte faire trois milliards d'euros d'économies d'ici 2025, tout en misant sur le véhicule électrique. L’éventuel repreneur a cinq mois pour se faire connaître. Le bras de fer avec les syndicats ne fait que commencer.